Nos spécialisations

Chirurgie mini-invasive

Le développement récent de techniques chirurgicales légères – mini-invasives ou percutanées – permet aujourd’hui de traiter efficacement de nombreuses pathologies du pied et de la cheville. Ayant lui-même contribué au perfectionnement de cette technique, le PD Dr Assal propose avec son équipe ce type d’intervention si l’examen clinique et la radiographie la jugent sûre et appropriée.

Déformation du gros orteil et des orteils

Efficace pour certaines déformations de pied comme l’oignon (hallux valgus), la chirurgie mini-invasive consiste en une incision de 2-3 mm ne laissant presque aucune cicatrice. Cette chirurgie reste toutefois délicate et nécessite une longue expérience afin de restituer un parfait équilibre du pied.

 

Réparation du tendon d’Achille

Inventeur de la méthode mini-invasive Achillon®, le PD Dr Assal a mis au point une technique d’intervention pour réparer les déchirures aiguës du tendon d’Achille. Forte d’un remarquable taux de réussite, sa méthode est aujourd’hui utilisée dans le monde entier.

 

Transfert des tendons

La chirurgie mini-invasive est également pratiquée lorsqu’une déformation dynamique du pied ou une maladie neurologique affectant les tendons nécessite son transfert vers un nouveau point d’insertion pour restaurer le mouvement perdu.

 

Traumatologie

Certaines fractures bien spécifiques sont traitées avantageusement par des méthodes chirurgicales plus légères. C’est le cas par exemple de fracture de la jambe, du calcanéum, ou encore du médio-pied.

Chirurgie assistée par ordinateur

Lorsqu’une opération est jugée nécessaire, la technologie peut venir soutenir le geste médical pour lui offrir un maximum de précision. Suivant les caractéristiques de certaines fractures, déformations ou certains défauts d’alignement, la chirurgie assistée par ordinateur facilite ainsi les interventions dans les zones touchées du pied et de la cheville. Pionnier dans ce domaine, le Centre Assal a développé un protocole de prise en charge pour ce type d’intervention.

Fractures

Lorsqu’il s’agit de réparer certains os fracturés pour les joindre, la chirurgie assistée par ordinateur permet de travailler au millimètre près. Elle apporte une sécurité accrue tant sur le plan des placements des implants que sur la qualité du résultat.

 

Fusion

Certaines opérations de fusion – retrait du cartilage entre deux os pour les joindre –  peuvent également s’appuyer sur la technologie informatique pour optimiser le placement d’implants. C’est le cas notamment pour des déformations sévères comme les blessures de Lisfranc, les pieds plats, le mauvais alignement du talon, etc.

 

Ostéotomie

Pour opérer une coupe précise de l’os afin de réassurer son alignement naturel, l’emploi de la technologie accroît dans certains cas l’efficacité de cette intervention et assure un placement optimal du matériel chirurgical.

Chirurgie conventionnelle

Altération de l’alignement des os et des articulations, déformations, arthrose, arthrite, fractures, certaines pathologies nécessitent une opération plus conséquente qu’un simple geste percutané. Le PD Dr Assal et son équipe possèdent une longue expérience en matière de chirurgie classique, assurant également les opérations les plus délicates afin de favoriser un retour rapide à la mobilité et aux activités (marche, sport, etc.).

Fractures

Suivant la gravité de la fracture, l’opération chirurgicale ouverte est parfois le meilleur moyen pour redonner à l’os touché sa forme initiale. Celle-ci est pratiquée lorsqu’aucune autre option n’est possible.

 

Ostéotomie

Opération du pied et de la cheville la plus courante, l’ostéotomie est pratiquée sous forme de chirurgie ouverte lorsque des déformations particulières se sont développées à la suite d’un mauvais alignement des os et des articulations (oignon, déformation de l’orteil, métatarsalgie, pieds plats, etc.). L’intervention consiste à opérer une coupe de l’os pour rétablir son réalignement naturel.

 

Fusion

Également courante, l’opération de fusion (arthrodèse) intervient sous forme de chirurgie ouverte lorsqu’une articulation est gravement blessée ou a subi des déformations sévères (oignon, hallux rigidus, blessures de Lisfranc, pieds plats, mauvais alignement du talon, etc.). Elle consiste à retirer le cartilage endommagé entre deux os que l’on joint à l’aide de vis ou de plaques.

 

Prothèse de cheville

Conséquence d’une inflammation chronique de l’articulation due à la disparition progressive du cartilage, la mise en place d’une prothèse nécessite une intervention chirurgicale ouverte.